Journal de Sleeve

J’ai subi une sleeve le 12 décembre 2016 .
J’ai en premier pensé faire un blog exclusif à ce sujet, mais Givemefive c’est moi, toute entière. Pour ne pas que les articles concernant mon poids ne se trouvent au milieu du blog, j’ai décidé de faire une sorte de blog dans le blog. En naviguant dans les pages de mon journal de Sleeve, vous pourrez tout savoir, du parcours pré-opératoire à l’évolution de ma perte de poids mensuelle après l’intervention.

Je précise que ces pages reflètent mon expérience propre, je ne suis pas médecin, ni nutritionniste. Si vous avez besoin de renseignements précis, tournez-vous TOUJOURS vers des professionnels.

La Sleeve : ablation des 2/3 de l’estomac afin de réduire considérablement la faim et la possibilité de manger en quantité.

Depuis l’adolescence j’ai des problèmes de poids. En partie génétiques je pense, mais aussi, malheureusement, psychologiques. Fille de bonne famille et TROP bien élévée, je ne me défends pas suffisament dans la cour de récréation. Le seul moyen d’atténuer ma rage et ma peine, la nourriture. Elle me réconforte, elle est toujours là et me fait du bien.

Vers 17 ans, régime assez concluant, je reviens à un poids normal. Ensuite, à 20 ans, je quitte la maison, j’habite seule et me laisse aller. Et, un jour, les trois chiffres apparaissent sur la balance. J’ai beau crier, j’ai beau pleurer, les kilos sont là. Alors je me pose des questions, je me torture jour et nuit pour savoir comment m’en sortir.

Aujourd’hui j’ai 27 ans, voici 6 bonnes années que mes journées sont rythmées par ces questions, par le dégoût de me voir dans le miroir, par la difficulté quotidienne d’être obèse, parce que oui, être obèse c’est très handicapant. Ne pas savoir mettre ses chaussettes, ne pas savoir se relever lorsque l’on s’assied au sol, être écrasée par son propre poids lorsque l’on dort… Je vous épargne tout ce qui touche à se laver, se raser, ou même s’essuyer le derrière à la toilette. L’obésité est un handicap!

S’ajoutent à cela quelques petits soucis de santé: des apnées la nuit, un foie gorgé de graisse, des pierres à la vésicule… C’est bon, cela suffit! Je n’en peux plus, en finir avec ce surpoids ou en finir tout court… voilà où j’en étais le 3 avril 2016, jour de mes 27 ans. 2 jours plus tard j’étais dans le bureau du chirurgien …

Mon parcours pré-opératoire par ici.