5 raisons de pratiquer sa religion

 

C’est un sujet très délicat que je décide d’aborder aujourd’hui, la religion.
Afin d’éviter toutes les polémiques inutiles, une petite précision s’impose.

Je ne parle pas dans cet article de MA religion mais je parle de LA religion en générale. Peu importe que vous soyez Catholiques, Juifs, Musulmans, Bouddhistes ou je ne sais quoi. Ça n’a aucune forme d’importance dans cet article.
Soyez heureux et respectez les autres.

J’ai découvert récemment que ma vie manquait de quelque chose. J’ai été élevée dans une famille qui pratiquait moyennement la religion, comme la plupart des Belges de mon âge. Nous avons toujours fêté les événements de notre religion mais pas de vraie pratique quotidienne. Or, au plus la vie avance, au plus je sens que je perds pieds au niveau spirituel. J’essaye depuis quelques mois de m’intéresser un peu plus à ma religion et aux bienfaits que cela aurait sur moi. En voici cinq que j’ai pu constater.

1. Allège l’esprit.

Une des première chose que j’ai pu constater lors de mes prières et méditations, c’est la façon dont mon esprit se vidait. C’est comme une séance de psy, tout ce qui est trop dur à porter, tous les tracas du quotidien s’envolent comme par magie. Cette sensation d’avoir quelqu’un/quelque chose qui vous aiderait à tout dépasser, c’est vraiment un soulagement.

2. Entretien la culture générale.

Que vous soyez croyant ou pas, les différentes religions font partie de l’univers depuis des milliers d’années. S’intéresser à elles et à leurs histoires fait donc partie de la culture générale. J’invite d’ailleurs chaque croyant à ouvrir le livre de la religion de son voisin pour s’instruire et s’ouvrir au monde qui l’entoure.

3. Donne un cadre et des règles.

J’ai réfléchis à la tournure que prend notre monde. De tous temps il y a eu des conflits, des problèmes et des ratés, l’humain n’est pas parfait. Par contre, ce que je vois dans la rue, dans la bouche des plus jeunes, la sexualité exposée partout, le manque de pudeur et les débordements m’interpellent. Je suis pourtant loin d’être exemplaire, les grossièretés sortent de ma bouche comme les abeilles d’une ruche. J’ai néanmoins l’impression que les valeurs se sont perdues exactement et, comme par hasard, au moment où les familles se sont éloignées de la religion. Depuis que je me rapproche de ma religion, je me trouve plus respectueuse et plus attentive à mon comportement.

4. Donne un rythme.

Dans la même lignée que le point précédent, les différentes religions donnent un certain rythme de vie. Je parlerai pour les religions que je connais, les Catholiques, les Musulmans et les Juifs suivent tous un calendrier articulé autour de plusieurs fêtes importantes. Ils ont tous un jour de la semaine spécialement dédié à leur Dieu. Cela permet, à mon avis, d’organiser son quotidien autour d’un point central, d’un guide. Dans un monde où tout est tellement anarchique, c’est vraiment réconfortant.

5. Offre le calme.

Pratiquer sa religion implique d’y accorder du temps, en fonction des possibilités de chacun. Tous ces moments sont des moments personnels, calmes et reposants. Un temps pour déconnecter, vous recentrer sur vous-même et votre spiritualité. Intégrer un rituel religieux à ma routine quotidienne a été quelque chose de très bénéfique pour mon estime de moi-même et mon amour propre.

 

Au risque de me répéter, je pense que chacun est libre de choisir sa religion et de la pratiquer comme il l’entend (ou de ne pas la pratiquer d’ailleurs). En effet, mon article d’aujourd’hui visait principalement à vous partager les points positifs que j’ai pu observer suite à mon rapprochement de la religion.

Respectez-vous les uns les autres, écoutez-vous, aimez-vous et surtout…

… Tâchez d’être heureux.

Perrine

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.